Le Moniteur des Pharmacies n° 3112 du 23/01/2016
 

Édito

Laurent Lefort


Votre nouvelle mission, si vous l’acceptez : transmettre les numéros RPPS des prescripteurs hospitaliers à l’Assurance maladie. Tout le monde a bien compris qu’il s’agissait là de transmettre, en plus du numéro FINESS de l’établissement hospitalier, le propre numéro d’identification des prescripteurs.S’il impose d’avoir de bons yeux, l’exercice proposé n’offre pas une grosse valeur ajoutée intellectuelle. L’Assurance maladie justifie pourtant sa demande en termes choisis : « Ce nouvel engagement participera à l’amélioration de la qualité des informations transmises et par conséquent, à la pertinence des actions de maîtrise médicalisée portant sur le champ des prescriptions hospitalières exécutées en ville. »A bien y réfléchir, cet objectif, les pharmaciens n’ont pas vraiment d’autre choix que de s’y coller. Car il est difficile d’imaginer que l’Assurance maladie n’ait en tête l’idée d’exercer ainsi un contrôle acéré ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK