Le Moniteur des Pharmacies n° 3103 du 14/11/2015
 

NOURRISSONS

Enquête

Caroline Coq-Chodorge

Lancée au printemps dernier sur les réseaux sociaux, la pétition virale du chirurgien et cancérologue Henri Joyeux ébranle la politique vaccinale française. Les autorités craignent une baisse de la vaccination chez les nourrissons, y compris des vaccinations obligatoires contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Un rapport de l’ex-députée Sandrine Hurel a été remis à la fin du mois d’octobre à la ministre de la Santé. Marisol Touraine s’est engagée à organiser un débat national début 2016. Tout doit être mis sur la table : les certitudes sur le bénéfice collectif de la vaccination et les interrogations sur d’éventuels effets indésirables, y compris graves. Le tout, sur fond de ruptures d’approvisionnement prolongées.


Le nombre de signataires atteint début novembre par la pétition d’Henri Joyeux sur les réseaux sociaux pour alerter sur les dangers des vaccins hexavalents des nourrissons est impressionnant : plus de 761 000. Depuis le printemps dernier, ce professeur retraité de chirurgie et de cancérologie au CHU de Montpellier et l’énigmatique Institut pour la protection de la santé naturelle (voir encadré ci-dessous) dont il est membre inondent les réseaux sociaux de messages anxiogènes à destination des parents. Dans la pétition officielle adressée à la ministre de la Santé, Henri Joyeux dénonce la fin de la commercialisation du vaccin trivalent DTP et la pénurie de vaccins tétravalents et pentavalents, qui ne laissent d’autre choix aux parents que le vaccin hexavalent, contenant en plus la valence hépatite B, « soupçonné d’un lien avec la sclérose ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK