Le Moniteur des Pharmacies n° 3095 du 19/09/2015
 

GARDASIL, CERVARIX

Médicaments

Anne Drouadaine


L’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) et l’Assurance maladie ont mené une étude conjointe sur le risque global de survenue de maladies auto-immunes après une vaccination contre le papillomavirus humain. La cohorte a porté sur plus de 2,2 millions de jeunes filles âgées de 13 à 16 ans dont 840 000 avaient été vaccinées soit par Gardasil, soit par Cervarix. Une association significative n’a été retrouvée que pour 2 des 14 pathologies surveillées : le syndrome de Guillain-Barré et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.Concernant les MICI (maladies inflammatoires chroniques de l’intestin), l’association statistique observée reste très faible et ne constitue pas, pour les chercheurs, un sur-risque. En revanche, 1 à 2 cas supplémentaires de syndrome de Guillain-Barré surviennent pour 100 000 jeunes filles vaccinées. Pas de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !