Le Moniteur des Pharmacies n° 3084 du 13/06/2015
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR


Réponse : Non, car au lieu d’être à base de henné traditionnel de couleur brun orange, ils renferment souvent de la paraphénylène-diamine (PPD) qui leur donne une couleur noire et augmente la longévité du tatouage. Or cette substance, présente à des concentrations allant jusqu’à 25 % - alors que la limite autorisée dans les produits cosmétiques est de 6 % -, peut induire une sensibilisation active parfois asymptomatique. Elle est fréquemment à l’origine d’une réaction inflammatoire locale persistante et prurigineuse survenant quelques jours à quelques semaines après le tatouage. Des symptômes immédiats avec manifestations respiratoires ou systémiques ont aussi été rapportés. La sensibilisation peut être irréversible et se révéler lors d’un nouveau contact avec des molécules proches de la PPD, via une teinture capillaire ou des colorants vestimentaires par exemple, entraînant un eczéma aigu parfois ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avec le Covid-19, allez-vous accorder une prime à vos collaborateurs ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK