Le Moniteur des Pharmacies n° 3075 du 11/04/2015
 

Comptoir

INGRÉDIENT

Chantal Ollier


Qu’est-ce-que c’est ?• La grande ortie (Urtica dioïca), vivace avec pieds mâles et femelles séparés, et l’ortie brûlante (Urtica urens), annuelle, de taille plus petite, ainsi que leurs hybrides sont des plantes médicinales. Cosmopolites des régions tempérées, elles envahissent les terrains riches en azote et sont reconnaissables à leurs tiges et leurs feuilles opposées couvertes de poils urticants. • La partie utilisée en phytothérapie est constituée par la feuille, la partie aérienne et les organes souterrains. Appelés souvent racine, les organes souterrains sont constitués d’un rhizome cylindrique portant de longues racines pourvues d’un chevelu de fines racines. Quelle est sa composition ? • La racine d’ortie contient des lectines (UDA : Urtica Dioïca Agglutinine), des polysaccharides, des lignanes, des stérols (bêta-sitostérol et ses dérivés, stigmastérol), des céramides, des acides gras hydroxylés, des tanins, du scopolétol qui sert à son ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Seriez-vous favorable à une interdiction pure et simple du libre accès pour l’automédication en pharmacie ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK