Le Moniteur des Pharmacies n° 3060 du 13/12/2014
 

EURE

Actualités

EN BREF


Un médecin généraliste de Pont-de-l’Arche est sommé par la caisse primaire d’assurance maladie de justifier 366 ordonnances établies en 2013 pour lesquelles il a interdit la substitution par des génériques. Agé de 65 ans, ce praticien dénonce le « harcèlement administratif » et déplore l’absence de soutien de l’Ordre des médecins.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !