Le Moniteur des Pharmacies n° 3056 du 22/11/2014
 

VENTE EN LIGNE DE MÉDICAMENTS

Entreprise

Chloé Devis

Les Français ne semblent à ce jour guère convaincus de l’intérêt d’acheter leur OTC en ligne. Pourtant, de plus en plus d’acteurs misent sur le développement de ce marché encore tout neuf et soumis à des turbulences réglementaires. Etat des lieux.


Accouchée au forceps, sous pression de l’Europe, l’autorisation accordée aux pharmaciens français de vendre en ligne des médicaments sans ordonnance, début 2013, n’a pas donné lieu à une ruée sur la Toile des intéressés et des consommateurs eux-mêmes. Au point que le récent rapport sur les professions réglementées remis par le député Richard Ferrand préconise des assouplissements réglementaires pouvant aller jusqu’à l’arrivée de « pure players »(1) sur le marché. En octobre 2014, sur près de 24 000 officines françaises, la part d’entre elles disposant de l’agrément nécessaire pour la vente de médicaments reste inférieure à 1 % et, surtout, les sites concernés sont loin d’être tous opérationnels. Côté patients, une étude publiée en mai dernier par les étudiants du master marketing et santé de l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris) indique que seulement 3 % des sondés ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !