Le Moniteur des Pharmacies n° 3056 du 22/11/2014
 

ALSACE

Actualités

EN BREF


Deux docteurs en pharmacie qui utilisaient des méthodes alternatives de détection et de traitement de la maladie de Lyme ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Strasbourg à neuf mois de prison avec sursis. Se présentant comme « lanceurs d’alerte », les deux prévenus veulent faire appel de leurs condamnations.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que la dispensation de chimiothérapies orales requiert une rémunération spécifique ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK