Le Moniteur des Pharmacies n° 2985 du 25/05/2013
 

DIANE 35

Actualités médicaments

Géraldine Galan


A l’heure où la suspension d’AMM de Diane 35 et de ses génériques prend effet en France, l’Agence européenne du médicament (EMA) considère que le rapport bénéfice risque de l’association antiacnéique reste positif dans certains cas. Positif, sous réserve de modifications substantielles d’indications, de contre-indications et de précautions d’emploi. Pour l’EMA, sont exclusivement concernées les « femmes en âge de procréer qui souffrent d’acné modérée à sévère dans un contexte d’hyperandrogénie et en cas d’échec des traitements de première intention (topiques, antibiotique systémique) ». Selon l’EMA, l’indication devrait mentionner que l’association est contraceptive et qu’elle ne doit pas être associée à d’autres contraceptifs hormonaux. Le risque thromboembolique qui a motivé la suspension française devrait également être pris en compte dans le RCP. L’EMA souhaite en outre qu’un plan de gestion des risques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !