Le Moniteur des Pharmacies n° 2953 du 20/10/2012
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Véronique Pungier*, Géraldine Galan**


Réponse : Lorsqu’un second cas d’infection invasive à méningocoque est diagnostiqué dans l’entourage d’un même sujet, le Haut Conseil de la santé publique recommande qu’une nouvelle cure d’antibioprophylaxie lui soit prescrite. Cette prescription se justifie même si le sujet-contact a déjà reçu une première cure, à condition que celle-ci soit terminée depuis plus de 10 jours. La prophylaxie standard consiste en un traitement de 2 jours par rifampicine instauré dans les 24 à 48 heures qui suivent le contact. Le second traitement prophylactique doit être différent du premier. La rifampicine peut alors être remplacée par de la ciprofloxacine ou de la ceftriaxone. Il convient d’accompagner l’antibioprophylaxie d’une vaccination le plus rapidement possible et au plus tard 10 jours après le contact lorsque le sérogroupe du méningocoque est A, C, Y ou ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !