Le Moniteur des Pharmacies n° 2953 du 20/10/2012
 

MAISONS DE SANTÉ

Actualités

M.C.


D’ici la fin du quinquennat, 25 % des professionnels de santé pourraient exercer dans une maison ou un pôle de santé », a déclaré Pierre De Haas, président de la Fédération française des maisons et pôles de santé. Actuellement, ils ne seraient que 2 à 3 %, alors que l’on compte environ 450 maisons de santé et un millier de projets. Pour Pierre De Haas, l’exercice regroupé correspond à une évolution des souhaits des jeunes médecins et des besoins des patients. « Cela n’a rien à voir avec les déserts médicaux », a-t-il même lancé. Daniel Lenoir, directeur général de l’ARS Nord-Pas-de-Calais, a enfoncé le clou : « Les maisons de santé peuvent être un outil pour régler des problèmes d’implantation sur un territoire. » Et d’ajouter que, pour les ARS, la politique était « d’associer les pharmaciens à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !