Le Moniteur des Pharmacies n° 2948 du 15/09/2012
 

L’INTERVIEW PR PHILIPPE DERUELLE, CHEF DU SERVICE DE GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE DU CHU DE LILLE (NORD)

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Elena Gendraud*, Damien Lacroix**, Véronique Pungier***


Oui, ce test présente encore un très grand intérêt aujourd’hui. C’est le seul test spécifique pour dépister un diabète gestationnel et prendre en charge les potentielles complications liées à ce diabète transitoire. En effet, au cours d’une grossesse, 50 % des femmes présentent une glycémie à jeun élevée et 50 % des femmes ont une glycémie élevée seulement en postprandial. Si on ne teste que la glycémie à jeun, la moitié des femmes atteintes de diabète gestationnel ne sont donc pas dépistées. L’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) permet donc de dépister toutes les patientes. Dans certains pays, on mesure le taux d’hémoglobine glyquée pour le dépistage du diabète de l’adulte mais, en fait, celui-ci n’est pas modifié en cas de diabète gestationnel et ne permet donc pas de dépister cette pathologie. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !