Le Moniteur des Pharmacies n° 2948 du 15/09/2012
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Elena Gendraud*, Damien Lacroix**


Réponse : D’après l’article R. 5132-33 du Code de la santé publique, « une nouvelle ordonnance ne peut être ni établie ni exécutée par les mêmes praticiens pendant la période déjà couverte par une précédente ordonnance prescrivant [des médicaments stupéfiants], sauf si le prescripteur en décide autrement par une mention expresse portée sur l’ordonnance ». La notion de « médicaments stupéfiants » est très large et ne peut se restreindre uniquement à la dénomination fantaisie des médicaments ou à un nom de marque. Dans le cas suivant, Concerta et Ritaline sont des médicaments stupéfiants qui contiennent tous deux la même substance active, à savoir le méthylphénidate. En conséquence, même si la dénomination et le dosage diffèrent, il y a bien prescription de la même substance active. Le traitement par Ritaline étant prescrit durant la période déjà ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !