Le Moniteur des Pharmacies n° 2948 du 15/09/2012
 

Dossier

Dans le cadre des groupements locaux ou informels, la lecture des contrats constitutifs de groupements d’intérêt économique (GIE) montés entre pharmaciens réclame elle aussi la plus grande attention.


A mi-chemin entre l’association et la société, le GIE est un regroupement qui permet aux petites entreprises indépendantes de mettre en commun des moyens pour gagner en rentabilité économique. En pharmacie, les GIE « marchent sur des œufs ». « Les contrats masquent souvent une relation d’affaires et d’argent disproportionnée entre le GIE et un laboratoire de génériques ; le premier perçoit des remises déguisées du second qui n’ont plus lieu d’être, sous couvert de contrats de coopération commerciale et de prestations de services », constate Séverine Dehaes, avocate (cabinet Pharmadvis). Les remises et autres marges arrière vont directement au GIE, et non dans la poche des pharmaciens. « Cependant, le GIE étant une structure transparente sur le plan fiscal, chaque membre du groupement est soumis, pour sa part des bénéfices, au régime d’imposition sur le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !