Le Moniteur des Pharmacies n° 2948 du 15/09/2012
 

Éditorial

Magali Clausener


Le « tiers payant contre génériques » n’a pas fini de faire couler l’encre. Les lettres adressées à l’Assurance maladie, à l’ANSM et à Marisol Touraine par deux associations de patients, le CISS et Renaloo, montrent qu’il ne faut pas, une fois de plus, confondre vitesse et précipitation. La généralisation du dispositif a en effet été menée au pas de charge mais sans formation du bataillon des CPAM. Résultat ? Une disparité des mots d’ordre dans les départements et donc des pratiques. Et malgré des mises au point de la CNAMTS, on est en droit de se demander ce que fait le général Van Roekeghem pour mettre au pas ses troupes. Avant de monter à l’assaut, il faut aussi pouvoir compter sur ses alliés. En l’occurrence, les prescripteurs et les patients. Il ne s’agissait pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !