Le Moniteur des Pharmacies n° 2932 du 05/05/2012
 

Actualité

Stéphanie Bérard

L’enquête sur les salaires, menée par la FSPF, révèle que l’emploi est stable dans la majorité des officines. Les titulaires privilégient le personnel habilité à délivrer au comptoir. Et pour le fidéliser, ils ne lésinent ni sur la rémunération, ni sur le versement de primes.


L’enquête sur les salaires, menée par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) en 2011*, montre que les officines tiennent le cap de l’emploi. « Six ans après notre première enquête sur les salaires, réalisée en 2005, nous notons une stabilité ou une augmentation des emplois en 2011 dans 82 % des cas », fait remarquer Philippe Denry, président de la Commission des relations sociales et de la formation professionnelle de la FSPF. En effet, 72 % des officines ont conservé le même nombre de salariés et 10 % ont même augmenté le nombre de leurs collaborateurs depuis 2005. 14 % de licenciements économiques Seule une petite minorité de pharmacies (18 %) avouent avoir réduit leurs effectifs. « Cela ne concerne que 211 pharmacies. Or, parmi ces départs, beaucoup sont naturels et volontaires », renchérit Philippe Denry. Ainsi, 35 % d’entre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !