Le Moniteur des Pharmacies n° 2928 du 07/04/2012
 

Entreprise

PHARMAGORA 2012

Véronique Pungier


Les officines ont seulement 10 % du marché des médicaments et produits vétérinaires », rappelait Philippe Obadia, vétérinaire, en introduction de sa conférence intitulée « Développer le rayon vétérinaire ». Les pharmaciens sont capables de gagner 10 à 15 % de parts de marché. Egalement rédacteur en chef de Pharmavet, Philippe Obadia conseille de se former, par exemple pendant deux heures, sur un secteur spécifique et de répéter plusieurs fois ce qui a été appris jusqu’à ce que le conseil soit maîtrisé. Il préconise d’être imbattable sur les antiparasitaires externes, qui représentent 80 % du chiffre d’affaires du rayon vétérinaire. Outre une bonne connaissance de la biologie du parasite, il faut référencer des molécules délivrables sans ordonnance et ne pas hésiter à placer les boîtes derrière le comptoir, visibles des clients. Il faut également avoir suffisamment de références ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !