Le Moniteur des Pharmacies n° 2926 du 24/03/2012
 

Cahiers Formation du Moniteur

Ordonnance


ANALYSE D’ORDONNANCE M. C. a des complications hématologiquesRÉCEPTION DES ORDONNANCESPour qui ? Marc C. 68 ans. C’est Mme C. qui vient chercher le traitement de son époux. Par quel médecin ? Le pneumo-oncologue hospitalier qui le suit pour son cancer bronchique. Les ordonnances posent-elles un problème législatif ? • Oui, Neorecormon (érythropoïétine) nécessite une prescription initiale hospitalière (PIH) annuelle rédigée sur une ordonnance de médicament d’exception à 4 volets (réponse 1). Le pharmacien doit appeler le prescripteur pour obtenir l’ordonnance adéquate. • Emend nécessite également une ordonnance de médicament d’exception mais n’a pas de restriction de prescription. • Neulasta (G-CSF) nécessite une PIH d’une durée maximale de 3 mois mais pas d’ordonnance de médicament d’exception. Appel au médecin – Bonjour Dr S., je suis le pharmacien de monsieur C. Neorecormon n’a pas été prescrit sur une ordonnance d’exception à 4 volets. – Ah bon ? C’est un oubli. Je l’établis ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vous-êtes vous assuré (e) les services d’un médiateur de la consommation ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK