Le Moniteur des Pharmacies n° 2902 du 22/10/2011
 

Comptoir

QUESTION DE COMPTOIR

Géraldine Galan*, Véronique Pungier**


Réponse : Non. Bien qu’assimilé à un stupéfiant depuis le 7.9.2011, Rivotril 2 mg cp (ainsi que sous forme de solution buvable dosée à 2,5 mg/ml) ne suit pas en totalité la réglementation des stupéfiants et demeure inscrit sur la liste I. Il n’est donc pas nécessaire d’inscrire les formes orales du clonazépam dans le registre spécial des stupéfiants, ni de conserver les boîtes dans une armoire fermée à clef. En revanche, les formes orales de Rivotril doivent être prescrites en toutes lettres sur une ordonnance sécurisée. La durée maximale de prescription est de 12 semaines, la durée de traitement délivrable étant de 4 semaines (ou un mois). Il n’est pas nécessaire de fractionner ou de déconditionner, ni de présenter l’ordonnance dans les trois jours (pas de délai de carence). Enfin, le chevauchement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous d'ores et déjà commandé auprès de vos fournisseurs les autotests du Covid-19 ?


Solutions

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK