Le Moniteur des Pharmacies n° 2885 du 04/06/2011
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR


Réponse : La délivrance de comprimés orodispersibles de Levitra chez un patient traité auparavant par la même spécialité en comprimés à avaler nécessite d’insister sur deux points primordiaux afin d’éviter les surdosages. La forme orodispersible de Levitra a une biodisponibilité environ 30 % supérieure à celle des comprimés à avaler. La dose maximale est donc limitée à 10 mg en orodispersible contre 20 mg pour les comprimés classiques. Par ailleurs, les comprimés orodispersibles doivent être pris sans eau puisque leur biodisponibilité est encore augmentée de 10 % lorsqu’ils sont administrés avec une boisson.Source : Prescrire, avril 2011.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vos patients cherchent-ils à acheter des autotests du Covid-19 ?


Solutions

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK