Le Moniteur des Pharmacies n° 2885 du 04/06/2011
 

Actualité

Profession

Matthieu Vandendriessche


C’est le dernier des trois syndicats pharmaceutiques à livrer sa contribution aux Assises du médicament. Le 23 mai dernier, l’UNPF (Union nationale des pharmacies de France) recommande ainsi de revoir le système de pharmacovigilance. D’un côté, il faut élargir les bases de données pour que des alertes relevées en France soient plus aisément diffusées à l’échelle européenne. De même, les données doivent être plus longtemps accessibles. « Les quatre mois d’historique du dossier pharmaceutique sont trop courts », estime le syndicat. Les alertes, notifiées au plan régional, puis recueillies dans une base nationale, sont notées sur une échelle allant d’un niveau faible à fort (1 à 4). « Les signaux ne doivent pas être diffusés avant d’avoir été évalués par une autorité compétente, afin de ne pas générer d’alerte erronée », précise l’UNPF.Retour patient systématiquePour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK