Le Moniteur des Pharmacies n° 2878 du 16/04/2011
 

LABORATOIRES

Entreprise

François Pouzaud


Le médicament générique sera-t-il l’offre dominante dans les prochaines années ? Dans une étude récente, le Gemme établit que, dans les classes thérapeutiques contenant au moins une DCI génériquée, on compte 1018 DCI, dont 405 génériquées. Ces classes couvrent 76 % (en unités) du marché pharmaceutique. Inversement, les classes sans générique ne pèsent que 24 % du marché en unités. Le potentiel d’économies du générique représente alors 3,5 milliards d’euros. Comment le réaliser ? En incitant les médecins à prescrire dans le répertoire. Quand 1 % de substitution complémentaire procure 26 millions d’euros d’économies, 1 % de prescription complémentaire dans le répertoire rapporte 100 millions d’euros. Une prescription en baisse Pourtant, la France ne brille pas dans ce domaine. Une comparaison de la Cnam entre sept pays (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse et Royaume Uni) entre 2006 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !