Le Moniteur des Pharmacies n° 2865 du 22/01/2011
 

RÉGLEMENTATION

Actualité

Produits

Véronique Pungier


« Seuls les [compléments alimentaires] contenant 36 mg de proanthocyanidines A [PAC A] issus de canneberge, dosés par la méthode DMAC, peuvent s’appuyer sur l’avis de l’AFSSA pour alléguer sur les voies urinaires », écrit la DGCCRF dans la note d’information n° 2010-218 publiée fin décembre 2010. Elle appelle les consommateurs à « la plus grande attention face à l’offre disponible ». En clair, aujourd’hui, un seul laboratoire, Pharmatoka (Urell), utilise cette méthode de spectrophotométrie suivie d’une réaction colorimétrique utilisant le réactif DMAC pour quantifier les proanthocyanidines de son complément alimentaire. C’est aussi le dossier de demande d’allégation relative aux voies urinaires déposé par ce laboratoire qui a été validé par l’AFSSA en 2004.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !