Le Moniteur des Pharmacies n° 2864 du 15/01/2011
 

PROFESSION

Actualité

François Pouzaud


MARTINE NOUYRIT, Jallais (Maine-et-Loire) Je ne suis absolument pas d’accord. S’il faut payer, l’Ordre ne nous laissera pas le choix. Les pharmaciens qui travaillent pour le Conseil de l’Ordre touchent des jetons de présence, qu’ils commencent par vider leurs poches avant de demander aux confrères ! L’instance prend des initiatives plus ou moins heureuses et reste arc-boutée sur ses acquis, oubliant que la France doit obéir aux lois de Bruxelles. Elle ferait bien d’évoluer sur beaucoup de sujets, comme par exemple la communication. Intenter des procès aux groupements avec l’argent des cotisations, c’est grotesque ! VINCENT DUMENIL, Pont-de-Chéruy (Isère)Je ne suis pas en mesure de juger de la légitimité et de l’opportunité de l’action conduite par l’Ordre dont la mission première est de défendre l’éthique et les valeurs morales de la profession. Néanmoins, lorsqu’il ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK