Le Moniteur des Pharmacies n° 2850 du 16/10/2010
 

LE DR COHEN VOUS RÉPOND

Comptoir

Questions de comptoir


Non ! La rumeur qui circule à ce sujet est absurde. Ceux qui l’ont répandue n’ont visiblement aucune connaissance des contraintes industrielles indispensables à la production vaccinale. La préparation d’un vaccin ne se résume pas à la mise en flacon d’un liquide dans lequel des virus seraient dissous. Il est techniquement impossible de déconditionner un vaccin, d’en extraire les principes actifs pour les reconditionner ensuite dans un nouveau vaccin, ne serait-ce que parce que cela obligerait à rompre la chaîne du froid. Si, au comptoir, des clients vous posent la question, n’hésitez pas à leur expliquer qu’il s’agit là d’une rumeur infondée. Quant au virus A(H1N1) présent dans le vaccin cette année, cela s’explique logiquement : chaque année, le vaccin antigrippal saisonnier trivalent contient des fragments de virus grippaux B, A (H3N2) et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !