Le Moniteur des Pharmacies n° 2850 du 16/10/2010
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité

Arnaud Cristinelli


Les pharmaciens d’officine en première ligne pour prendre en charge les rhinites allergiques légères. C’est le souhait émis par la Société française d’allergologie (SFA) dans ses dernières recommandations publiées dans la Revue des Maladies Respiratoires. Le groupe de travail estime que les spécialistes n’ont plus à traiter ces affections sans retentissement sur la qualité de vie. Ils reconnaissent (enfin !) la place du conseil offinal et l’intérêt des médicaments comme la cétirizine et la loratadine en OTC. Sous réserve que des documents d’aide au diagnostic et à la délivrance leur soient fournis. Les officinaux doivent encourager à consulter uniquement en cas d’aggravation ou de persistance des symptômes, d’échec du traitement initial, d’effets indésirables. Les anti-H1 de première génération abandonnésLa SFA propose également une classification plus simple des rhinites allergiques. Les scientifiques ont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !