Le Moniteur des Pharmacies n° 2836 du 19/06/2010
 

Dossiers

Enquête

CLAIRE BOUQUIGNY

Première année des études de pharmacie et première année des études de médecine fusionnent pour donner naissance à une première année des « études de santé ». Une réforme qui a pour but de réduire le taux d’échec en première année de médecine et de créer une culture commune aux futurs professionnels de santé.


C’en est fini de la PCEP1 (première année de premier cycle des études de pharmacie). Dès la rentrée de septembre 2010, les étudiants en première année de pharmacie vont rejoindre le PCEM1 (première année du premier cycle des études médicales), lequel inclut déjà les postulants aux études de médecine, d’odontologie et de maïeutique (sage-femme). Au grand dam de Maxime Beltier, président de l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) : « Cette réforme est pénalisante pour les étudiants en pharmacie. La première année des études de pharmacie était une année de formation avec des chances de réussites égales à 25 %, alors que la première année de médecine est une année de sélection où les chances de réussite ne sont plus que de 15 %. » Oui, mais, en contrepartie, les étudiants pourront se ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !