Le Moniteur des Pharmacies n° 2826 du 10/04/2010
 

Comptoir

Questions de comptoir


Réponse. Durogésic est remboursé à 65 % par la Sécurité sociale à condition qu'il soit prescrit dans le traitement de douleurs chroniques sévères d'origine cancéreuse. En dehors de cette indication, le prescripteur devrait normalement inscrire la mention « non remboursable » sur l'ordonnance. Le pharmacien n'étant pas censé connaître le diagnostic, la responsabilité de la demande ou non de remboursement, revient entièrement au prescripteur. Toutefois, il est bien entendu que si le pharmacien détecte une potentielle incohérence au vu de l'historique du patient, il est souhaitable de le signaler au médecin, mais c'est bien la prescription qui fait foi pour le remboursement. Quoi qu'il arrive, en l'absence de mention « non remboursable » ou « hors AMM » sur l'ordonnance, le pharmacien peut délivrer et facturer normalement Durogésic en suivant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !