Le Moniteur des Pharmacies n° 2826 du 10/04/2010
 

ÇA N'ARRIVE PAS QU'AUX AUTRES

Entreprise


Le cas. Suite à la plainte d'une cliente, le nouveau responsable d'un magasin s'entretient avec l'une de ses vendeuses, Sabine, afin qu'elle modifie sa façon de travailler. Celle-ci acquiesce. Quelques semaines plus tard, cette vendeuse fait l'objet d'une autre réclamation d'un client, entraînant à nouveau des remontrances de son supérieur hiérarchique. Aussitôt, Sabine se met en arrêt de travail. Puis, s'estimant victime d'un harcèlement moral qui consiste en des contrôles incessants de son activité, des pressions et une agressivité de son nouveau supérieur hiérarchique, elle adresse une lettre de démission à son employeur. Elle prétend qu'à la suite de ce harcèlement, elle a fait une dépression. L'ex-vendeuse saisit en parallèle le conseil des prud'hommes pour une rupture abusive en raison de harcèlement et sollicite le paiement de dommages et intérêts. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !