Le Moniteur des Pharmacies n° 2826 du 10/04/2010
 

PROFESSION

Actualité


Eponine Saint Hillier, Pouilley-les-Vignes (Doubs)Sandoz déclare observer la loi... Tous les génériqueurs tiennent le même discours au pharmacien dès lors qu'il s'agit d'implanter leurs produits. L'existence de marges arrière est en outre connue de tous, mais cela ne regarde que la pharmacie et c'est gênant d'en avoir parlé en dehors de la profession. Les Français acceptent mal que l'on fasse de l'argent sur la santé. Personnellement, je ne me formalise pas, mais il n'est pas possible de lâcher un tel pavé dans la mare sans avoir de filet. Gérard Perdriaud, Ozillac (Charente-Maritime)Ces propos me font sourire. Le patron de Sandoz n'est pas très honnête avec lui-même. Verbalement, le laboratoire annonce au pharmacien qu'il a les mêmes pratiques que ses concurrents, mais, dans la réalité, il ne tient pas ses promesses. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous beaucoup contre la grippe cette année ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !