Le Moniteur des Pharmacies n° 2820 du 06/03/2010
 

Actualité

Produits


Acné : vive l'isotrétinoïne et les pilules contraceptives !En mars, Avantages présente le Roaccutane comme « une arme de pointe » dans la guerre des boutons à l'adolescence, lui octroyant une « efficacité redoutable »... Première erreur : les capsules de Roaccutane ne sont plus commercialisées depuis septembre 2008. Au comptoir, vous délivrez des génériques du Roaccutane (Conteacné Gé, Curacné Gé, Isotrétinoïne Teva, Procuta Gé). Parlons donc en DC ! L'isotrétinoïne est ensuite positionnée comme médicament anti-androgénique, luttant contre les hormones mâles. Autre faute. L'isotrétinoïne inhibe la sécrétion sébacée réduisant indirectement le nombre de bactéries se multipliant dans le sébum, réduit l'inflammation et empêche l'hyperkératinisation. Certes un dermatologue précise que ce médicament n'est envisagé qu'« après l'échec des autres traitements ». Heureusement. Pourquoi ne pas ajouter que l'isotrétinoïne est réservé ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !