Le Moniteur des Pharmacies n° 2820 du 06/03/2010
 

Enquête

On les appelle les touristes du paracétamol. Certains Européens n'ont pas attendu les accords de Schengen, pour jouer à saute-mouton sur les frontières. D'autant que le panier de la ménagère enrhumée fait état, à seulement quelques centaines de mètres de distance, de différences de prix de un à trois.


Entre Tourcoing et Mouscron, seul le lieu-dit le « Risquons- tout », témoigne encore de l'ancien poste frontière. Les Belges qui poursuivent leur chemin ne font que s'approvisionner en sirops et en pastilles français. « Ou encore en laxatifs. La boîte de Movicol est trois fois moins chère chez nous ! », ajoute Evelyne Herman, titulaire de la pharmacie de la rue de Gand à Neuville- en-Ferrain (59). Si, les patients des chirurgiens n'hésitent pas à se rendre à Varsovie ou à Malaga pour une intervention, les touristes du paracétamol sont, eux, des frontaliers. Aucune montagne à franchir, tout au plus un fleuve pour les habitants des zones frontières qui souvent profitent d'un plein au supermarché local pour se fournir à l'officine voisine. A l'inverse des adeptes des achats de médicaments ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !