Le Moniteur des Pharmacies n° 2820 du 06/03/2010
 

Transactions


L'analyse porte sur les pharmacies de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de la Vendée dont le CA oscille entre 1,2 MÛ et 2,8 MÛ. Il ressort un rapport moyen entre le prix de vente et l'EBE retraité (1) de 8,92, pour un minimum de 7,48 et un maximum de 10,05 (2). Le prix de vente rapporté au CA fait apparaître une moyenne de 91,5 %. Comme dans d'autres régions, ce chiffre recule. Toutefois, le rapport entre le prix de vente et l'EBE est stable. Ce phénomène traduit donc la dégradation de l'EBE. (1) EBE retraité : le coût du ou des titulaire(s) est retenu à l'équivalent d'un coefficient 600, charges comprises. (2) Source : cabinet Le Roux à Nantes, réseau CGP.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !