Le Moniteur des Pharmacies n° 2797 du 10/10/2009
 

PROFESSION

Actualité


Depuis plusieurs mois, les délégués de l'assurance maladie (DAM) font campagne pour recommander la prescription de pansements inscrits sur les lignes génériques de la LPPR. « Privilégier cette orientation constitue une perte de chance pour le patient et, par conséquent, ne génère pas obligatoirement d'économie pour l'assurance maladie », fustige l'Appamed, le syndicat de l'industrie des dispositifs médicaux. « Les DAM tendent notamment à promouvoir les compresses non stériles, ce qui va à l'encontre de la conduite à tenir en période de pandémie grippale », souligne Philippe Rouard, délégué général de l'Appamed, qui ajoute que les pansements de marque ne sont pas plus chers que ceux promus par l'Assurance maladie. De son côté, celle-ci rappelle que « sa campagne et les supports remis aux médecins et aux infirmières visent à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous beaucoup contre la grippe cette année ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !