Le Moniteur des Pharmacies n° 2797 du 10/10/2009
 

PROFESSION

Actualité


Les conséquences et les perspectives de la loi HPST sur l'organisation du système de soins inquiètent. Lors de la journée de rentrée du Centre national des professionnels de santé, Michel Chassang, son président, l'a exprimé à Roselyne Bachelot : « Toutes nos craintes ne sont pas dissipées et nous avons encore des propositions à formuler. » Car les « libéraux » entendent peser sur la rédaction des décrets et l'ont fait savoir au ministre. Leur crainte ? Voir leurs conventions affaiblies par l'« étatisation » de la santé au travers des ARS et paralysées par l'absence de moyens. Sur ce point, Roselyne Bachelot n'a pas rassuré son monde, même si elle maintient que « les ARS ne se substitueront pas au dispositif conventionnel et qu'il y aura une concertation systématique ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !