Le Moniteur des Pharmacies n° 2797 du 10/10/2009
 

Actualité


Ces conclusions « sont un soulagement pour tous les pays qui, comme l'Espagne, la France ou l'Allemagne, ont opté pour un modèle régulé de pharmacie », estime Isabel Vallejo, présidente de la Federación Empresarial de Farmacéuticos Españoles. Ce modèle repose sur deux piliers : une propriété réservée aux pharmaciens et des autorisations délivrées en fonction du nombre d'habitants et de la distance entre les officines. L'avocat général souligne en effet la conformité de la norme asturienne (250 m entre deux officines et population minimale de 2 800 habitants par officine). Un revers pour les grandes surfaces et pour Plafarma (plate-forme pour la libre ouverture des pharmacies) qui prônent une plus grande concurrence au profit des usagers. Dans le cas des Asturies, Plafarma préconisait au moins un alignement sur la législation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !