Le Moniteur des Pharmacies n° 2795 du 26/09/2009
 

Entreprise


La rentabilité d'un rayon vétérinaire n'est plus à démontrer : il arrive en deuxième position, juste derrière les antalgiques, en termes de chiffre d'affaires au mètre linéaire. Cependant, il ne faudrait pas tuer la poule aux oeufs d'or ! En effet, si les pharmaciens ne font pas plus attention aux prix et n'étudient pas davantage la concurrence pour proposer des tarifs compétitifs, le marché des antiparasitaires externes risque de leur échapper. Ils vont devoir faire de sérieux efforts pour faire face à l'offre de proximité présente chez les parapharmacies. En effet, le seul alignement sur les prix moyens relevés dans ce circuit supposerait de baisser en pharmacie le prix de la solution antiparasitaire Dog-net de 3,07 Û, celui de la poudre antiparasitaire Vitacanil de 3,47 Û et celui du spray ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !