Le Moniteur des Pharmacies n° 2795 du 26/09/2009
 

L'ÉVÉNEMENT

Edito

L'économie officinale est victime de la régulation forcenée sur le médicament et les soins de ville. Celle-ci sera encore accentuée dans le cadre du PLFSS 2010, sans pour autant permettre de sortir du rouge les comptes de la Sécurité sociale, elle-même victime de son mode de financement. Désespérant !


Les ministres de la Santé et du Budget doivent donner les grandes orientations du PLFSS 2010 le 7 octobre prochain. Dans la foulée du rapport de la Cour des comptes, les prévisions pour 2009-2010 ne laissent guère place à l'optimisme : baisse de la masse salariale de 2,1 % en 2009, 110 milliards de pertes fiscales au premier trimestre, - 18 % de recettes liées à la TVA (selon l'Espace social européen). Le déficit 2009 de la Sécurité sociale devrait dépasser les 20 milliards d'euros. Alors même que l'ONDAM promet d'être respecté pour les soins de ville... C'est d'autant plus rageant que l'officine en subit directement les conséquences. « 2008 a été la seconde année négative de l'histoire pour la pharmacie, et l'évolution reste négative sur 12 mois à juillet 2009, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !