Le Moniteur des Pharmacies n° 2771 du 21/03/2009
 

CE QUE VOUS EN PENSEZ

Actualité


CHRISTOPHE WILCKE, Spincourt (Meuse)L'idée du Collectif des groupements de créer des succursales, aux mains d'un pharmacien ou d'une société de pharmaciens, employant des pharmaciens gérants ou adjoints, ne me plaît pas. Cela permettrait des économies d'échelle, mais ce n'est pas la meilleure façon d'avoir des officinaux totalement investis, dès lors qu'ils ne possèdent aucune participation dans le capital. Je me sens plus proche du projet ordinal d'une SEL propriétaire de plusieurs officines où les associés engagent leur diplôme, qui préserverait l'indépendance des pharmaciens. INGRID BOCHEREAU-HÉDOUIN, Goult (Vaucluse)La création de succursales préfigure celle des chaînes auxquelles la profession n'échappera malheureusement pas à terme. C'est une arme redoutable pour concentrer le réseau et faire disparaître les petites officines. La propriété sera concentrée dans les mains des pharmaciens qui ont de l'argent, les autres ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !