Le Moniteur des Pharmacies n° 2767 du 21/02/2009
 

Questions de comptoir


Réponse. La pilule du lendemain relève d'une prise en charge à 65 % par la Sécurité sociale, sur présentation d'une ordonnance. Parallèlement, le médicament est aussi en vente libre et donc délivrable aux femmes ayant besoin d'une contraception d'urgence, même en l'absence d'ordonnance. S'agissant des jeunes filles de moins de 18 ans, la délivrance est gratuite, sur simple déclaration orale de leur minorité. Paradoxalement, si une jeune fille de moins de 18 ans est munie d'une ordonnance, la prise en charge par la Sécurité sociale ne sera pas de 100 % mais de 65 %. Sources : loi n° 2000-1209 du 13 décembre 2000, décret n° 2002-39 du 9 janvier 2002.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Depuis le couvre-feu généralisé, constatez-vous un accroissement de la fréquentation avant 18 heures ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK