Le Moniteur des Pharmacies n° 2763 du 24/01/2009
 

LABORATOIRES

Entreprise


Disparue des linéaires officinaux depuis 2006, la marque Onagrine revient aujourd'hui grâce à la volonté et aux capitaux de Bernard Laillé, ancien dirigeant de Beiersdorf. En 2001, le groupe allemand, qui possède notamment Nivéa, avait racheté la marque avant de la délaisser, préférant se consacrer aux laboratoires dermatologiques Eucerin. « J'étais convaincu du capital qualité et de la notoriété d'Onagrine, laquelle fut, en 1981, l'une des premières marques de beauté du circuit et qui appartient au patrimoine cosmétique de l'officine », explique Bernard Laillé, qui a rassemblé autour de lui plusieurs entrepreneurs afin de racheter la marque et tenter de lui donner une seconde vie. Le nouveau concept d'Onagrine repose sur l'association de l'huile d'onagre originelle et de plantes vivant dans des « conditions extrêmes ». 3 500 points de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK