Le Moniteur des Pharmacies n° 2763 du 24/01/2009
 

ALLEMAGNE

Actualité internationale


De 15 % en 2005, les ventes directes atteignent aujourd'hui 17 % du marché du médicament allemand. Une telle montée en puissance du direct alarme tellement les grossistes-répartiteurs que ceux-ci sont montés au créneau et ont obtenu de Berlin d'être inscrits dans la future loi sur le médicament. Jusqu'à présent, seuls les officinaux et les médecins étaient soumis à cette notion de « délégation ». Cette « reconnaissance » conforterait la position des grossistes, même si « elle ne résoudra que partiellement la question de la rémunération », expose Bernadette Sieckendiek, porte-parole de Phagro, le syndicat des 14 grossistes allemands (22,3 MdEuro(s) de CA). Les répartiteurs réclament une révision de leur mode de rémunération (une marge dégressive équivalant à 6,1 % du prix fabricant en moyenne) : ils exigent d'être ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK