Le Moniteur des Pharmacies n° 2763 du 24/01/2009
 

L'ÉVÉNEMENT

Actualité

En janvier 2008, les officinaux ont été soulagés de voir Nicolas Sarkozy défendre le monopole suite à la publication du rapport de la commission Attali. Un an après, ils le seront également en voyant le groupe UMP à l'Assemblée détricoter ledit rapport, même s'il engage l'officine à se réformer. Une perche à saisir pour la profession.


Plus d'un pharmacien a dû frémir début 2008 suite à la parution du rapport Attali. Car, malgré le soutien présidentiel à la profession, des parlementaires UMP et certains membres du gouvernement soutenaient une dérégulation du secteur. A cet égard, les « pistes de réforme » proposées dans le rapport rédigé par les députés Jean-Pierre Marcon et Christine Marin, et cosigné par Jean-François Copé, au nom du groupe UMP, ont-elles agréablement surpris la profession ? « Ni agréablement, ni surpris, réagit Jean Parrot, président de l'Ordre, auditionné au nom de l'officine*. Certains auditeurs étaient très ruraux. Pas besoin de les pousser beaucoup pour qu'ils comprennent l'intérêt de renforcer le rôle des pharmaciens sur le petit risque ou la prévention : c'est une évidence pour eux. Pour le reste, on a beaucoup ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK