Le Moniteur des Pharmacies n° 2763 du 24/01/2009
 

INTERVIEW

Actualité

Christine Marin, députée UMP du Nord, cosignataire du rapport


Vos préconisations sont aux antipodes de ce que prônait le rapport Attali, par exemple la levée du numerus clausus... Nous nous sommes forgé des convictions de bon sens : on nous envie le maillage territorial officinal. Il est inexistant chez les médecins, regardez le résultat. Aujourd'hui, si une pandémie arrivait, seul le pharmacien pourrait y répondre immédiatement grâce à ce maillage. Pourquoi changer ce qui fonctionne bien ? Il faudrait même peut-être l'appliquer aux médecins. Avez-vous convaincu le courant de l'UMP favorable à une déréglementation ? Notre rapport n'a pas été contesté quand on l'a présenté aux députés UMP. Quel serait l'intérêt d'autoriser la vente des médicaments en GMS ? Quand on voit que le pharmacien a déjà du mal à se déplacer pour porter des médicaments à domicile, croyez-vous que les GMS, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK