Le Moniteur des Pharmacies n° 2763 du 24/01/2009
 

MÉDICAMENT À DÉLIVRANCE PARTICULIÈRE - ANDROGÈNE

Produits


Comment délivrer ?- Liste I. - Médicament d'exception pour l'indication « gynécomastie idiopathique chez l'homme ». - Remb. SS à 35 % pour l'indication « gynécomastie idiopathique chez l'homme » sous réserve de la présentation d'une ordonnance de médicament d'exception à volets établie par un spécialiste. - Prescription initiale réservée aux spécialistes en endocrinologie, en urologie, en gynécologie ou en dermatologie. - Renouvellement possible par tout médecin. - A chaque délivrance, vérifier la spécialité du prescripteur initial. - Mentionner sur l'ordonnance de médicament d'exception à 4 volets pour l'indication « gynécomastie » ou sur l'ordonnance classique, pour les autres indications, la date de dispensation, la quantité délivrée, le numéro d'ordonnancier. Apposer le cachet de l'officine. - Conserver le volet 4 de l'ordonnance de médicament d'exception. En cas de renouvellement, compléter le volet 1 et le volet 4 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous déjà des patients qui ont entendu parler du pharmacien correspondant et vous demandent de renouveler leurs traitements ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK