Le Moniteur des Pharmacies n° 2757 du 06/12/2008
 

FISCALITÉ

Entreprise


Les adhérents des centres de gestion agréés (CGA) ne seront peut-être plus les seuls à profiter de l'avantage fiscal que leur avait conféré la loi de finances 2006. Car un amendement contenu dans le projet de loi de finances 2009, actuellement en discussion au Parlement, propose aux contribuables non adhérents à un CGA d'échapper à la majoration de 25 % du revenu imposable, à condition de recourir au visa fiscal, c'est-à-dire aux services d'un expert-comptable « autorisé » par l'administration fiscale. Ce nouveau dispositif mettrait directement en concurrence les CGA et leurs partenaires historiques, les experts-comptables. Car l'exploitant qui souhaite bénéficier de la dispense de majoration pourrait choisir de faire appel à un expert-comptable au lieu d'adhérer à un organisme agréé. « Beaucoup de petits cabinets d'expertise comptable ne seront ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous beaucoup contre la grippe cette année ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !