Le Moniteur des Pharmacies n° 2753 du 15/11/2008
 

PROFESSION

Actualité

Le siège du conseil de l'Ordre a fait l'objet d'une perquisition les 12 et 13 novembre par la Commission européenne. Elle recherchait de preuves d'entrave à la concurrence sur le marché de la biologie médicale.


Il y a des lendemains d'armistice qui ressemblent à des déclarations de guerre. « Nous avons reçu la visite à 10 h 30 d'une dizaine de représentants de la Commission européenne accompagnés de trois représentants de la DGCCRF, relate Jean Parrot, président de l'Ordre. Munie d'une décision en date du 29 octobre, elle nous a signifié disposer d'informations selon lesquelles l'Ordre aurait empêché, restreint ou faussé le jeu de la concurrence sur le marché des services de la biologie. » Toujours aussi véhément mais un peu groggy, le président raconte comment la totalité des dossiers relatifs aux LABM (dont des décisions disciplinaires et des courriers échangés en vue de faire respecter les conditions d'installation des biologistes), des ordinateurs et des messageries a été fouillée et qu'une centaine de dossiers a ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !