Le Moniteur des Pharmacies n° 2709 du 05/01/2008
 

Questions de comptoir


réponse. En cas d'allaitement, les dispositifs transdermiques sont déconseillés, car ils entraînent un taux constant de nicotine dans le lait. Si une aide pharmacologique s'avère nécessaire pour le sevrage tabagique, le recours aux substituts nicotiniques peut être proposé. Mais il est préférable de recourir aux formes orales prises juste après la tétée et de différer la tétée suivante de 2 à 3 heures de manière à réduire l'ingestion de nicotine par l'enfant. En revanche, les patchs nicotiniques « 16 h » peuvent être proposés pendant la grossesse, quel que soit son stade, si l'arrêt du tabac ne peut être obtenu sans aide pharmacologique. Un conseil médical est recommandé. Sources : Afssaps, fiche technique Cespharm « Pharmacien et tabac » mai 2007.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK