Le Moniteur des Pharmacies n° 2679 du 26/05/2007
 

Edito


Thierry Philbet rédacteur en chef Les médecins ne sont pas contents. L'objet de leur courroux : l'accord entre les syndicats officinaux et la mutuelle MTRL, associée aux Assurances du Crédit mutuel, prévoyant de rémunérer les confrères qui réaliseront des « bilans personnalisés de prévention » (voir Le Moniteur n° 2676). Une reconnaissance pour la profession, un crime de lèse-majesté pour plusieurs syndicats médicaux qui considèrent qu'un tel bilan s'apparente à une « consultation pharmaceutique ». Premier argument massue : « Pour consulter, il faut avoir fait des études de médecine », dixit Michel Chassang, président de la CSMF. Je ne savais pas que les juristes ou les avocats étaient également médecins... Un tantinet ridicule, mais le sommet est atteint quand ils sortent les carabines pour cribler de leur mauvaise foi le montant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Certains de vos patients ont-ils fait des malaises à l'officine après injection d'un vaccin contre le Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK