Le Moniteur des Pharmacies n° 2672 du 07/04/2007
 

PHARMACOVIGILANCE

Actualité

Produits


L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) résume sur son site internet les précautions relatives aux terpènes, en annexe d'un questionnaire destiné à des généralistes et des pédiatres. Une occasion pour l'équipe officinale de réviser ses connaissances sur le sujet, en commençant par les contre-indications des terpènes chez les plus jeunes. L'emploi du camphre est formellement contre-indiqué chez les enfants de moins de 30 mois. Les terpènes de la liste I, quelle que soit la dose, ne peuvent pas être utilisés par voie cutanée ou nasale. Tous les terpènes sont contre-indiqués par voie nasale et cutanée chez les enfants ayant des antécédents de convulsions fébriles. C'est aussi l'occasion de rappeler que le camphre, l'eucalyptol (ou cinéole), le menthol, le lévomenthol, les huiles essentielles d'eucalyptus, de niaouli, de cajeput ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à la disparition du Numerus clausus pour les études de pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK